Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

IMG_5173.jpg

 

De gauche à droite, Sylviane Rault, conseillère régionale, Cécile Duflot secrétaire générale d'Europe Ecologie-Les Verts, Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée, Solène Raude, candidate à Rennes Est, Gaëlle Rougier conseillère régionale et les candidates Europe Ecologie-Les Verts

 

Extraits du discours de Solène :

 

"Partout dans le monde, les femmes luttent pour préserver leur liberté. Elles sont victimes de violences physiques et sociales. Les militantes et militants d’Europe Écologie Les – Verts expriment leur indignation et leur volonté de lutte contre ces injustices.

 

La situation en France n’est malheureusement pas brillante non plus pour les femmes. Les droits issus des luttes de celles et ceux qui nous ont précédées sont aujourd’hui remis en cause par l’absence d’une volonté politique forte non seulement de préserver mais de faire avancer l’égalité entre les hommes et les femmes.

 

Dans le cadre des élections cantonales à venir, nous ne pouvons que déplorer que sur les 101 conseils généraux que compte la France, seulement 6 sont présidés par une femme. Et ce n’est pas un hasard : on trouve 87 % d’hommes dans les Conseils Généraux !

 

En 2011, certains ne comportent même aucune femme.

 

La loi de 2008 qui était censée “renforcer la parité au sein des conseils généraux” a institué un(e) suppléant(e) de sexe opposé aux candidat(e)s aux élections cantonales.

 

Seulement, en 2008, 4 titulaires sur 5 furent des hommes, les femmes étant reléguées au rôle de remplaçante ou, pour sauver l’image des partis, désignées candidates, mais dans les cantons ingagnables. Pire, les partis qui en ont les moyens préfèrent payer allègrement les amendes plutôt que de présenter des femmes.

 

La réforme territoriale à venir et surtout la réforme du mode de scrutin des élus territoriaux n’améliorera pas les choses et abandonne scandaleusement le principe de parité.

 

Cette réforme est inquiétante par beaucoup d’aspects et celui-ci, doublé du renforcement du bipartisme, réduit encore un peu plus la représentativité de la classe politique.

 

Convaincus que la lutte contre ces inégalités passe aussi par la présence des femmes dans l’espace public, Europe Écologie – Les Verts est un parti qui a été pionnier dans le domaine de la parité, du partage du temps de parole à la parité dans les instances internes.

 

Côté élections, Europe Écologie-Les Verts présente pour les cantonales – en Ille-et-Vilaine 37 % de femmes alors que l’union PS/PRG en présente 25 % et l’union de la droite, 14,3 %.


Il nous faut encore poursuivre nos efforts, avec les hommes militant pour l’égalité des sexes, qui sont de plus en plus nombreux. Dans cet esprit, nous organiserons après les élections cantonales une rencontre autour de ce thème dans le cadre de la coopérative Europe Écologie-Les Verts, ouverte à toutes et tous."

Tag(s) : #Cantonales 2011

Partager cet article

Repost 0