Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours dans Alter1fo, la suite du dossier consacré au canton Rennes Nord avec notamment deux des dossiers principaux : la fermeture de la bibliothèque Saint-Martin et la question de l'usine d'incinération. A lire aussi un portrait de votre serviteur. A suivre sur ce lien :

 

linlihttp://alter1fo.com/bibliotheque-saint-martin-une-page-est-tournee-29481nkk

 

La richesse des commentaires et le contenu du débat montre bien que ces questions vont bien au-delà des faits eux-mêmes.

 

L'impossible dialogue avec les habitants confrontés à des décisions arbitraires et arrêtées est devenu une habitude de la municipalité Delaveau. La liste des dossiers est longue : Centre des congrès au Couvent des Jacobins, Modification du plan de circulation des bus dans le centre Nord, urbanisation des prairies des Matellouères, métro aérien aux Longchamps, ré-urbanisation du Blosne, installation des caméras de vidéosurveillance dans le centre et au Gast, fermeture des bibliothèques de Saint-Martin et de Carrefour 18, liquidation de la Maison de quartier de Maurepas, installation d'antennes relais sur l'église Saint-Mélaine ou au Haut Sancé, gestion de la distribution de l'eau par Véolia, aménagement de la rue de l'Alma, des Prairies Saint-Martin... Quant aux rapports avec les associations à travers la liquidation de l'OSCR, le traitement fait aux sans-papiers et aux associations qui les soutiennent, l'expulsion régulière des squats et le manque de volonté politique pour résoudre la pénurie de logements d'urgence pour les sans abris et sans papiers, on peut dire qu'ils sont très mauvais. Voilà beaucoup de sujets qui font débat (à lire dans les archives du blog).

 

Pour compenser la montée de l'incompréhension, la réponse a été l'organisation d'une caravane des quartiers dont le vanité et le l'échec patent n'est plus à démontrer. On peut également constater la faiblesse de nombreux conseils de quartier qui sont des chambres d'enregistrement ou des os à ronger pour un public clairsemé, non représentatif du quartier et bien souvent "intéressé" pour différentes raisons à côtoyer la Mairie. Il a même été dit que la Caravane de quartier a été très fréquentée à Nord Saint-Martin et que c'était un succès. Succès qui oublie qu'une bonne partie du public présent était composé par les opposants à la fermeture de la bibliothèque.

 

Autre pseudo effort pour faire vivre le débat, l'organisation de Forum avec le journal Libération. J'ai critiqué sévèrement la première édition tant pour son coût considérable, pour le choix du thème "sortir de la crise" alors qu'on était en plein dedans et enfin pour la présence d'une sélection à l'entrée et notamment l'élaboration d'une liste noire des personnes indésirables dont de nombreux étudiants de l'université. Voir à ce sujet, un post plus ancien de ce blog : Forum Libération, une analyse d'Acrimed

 

Sur ces points, c'est un échec de cette municipalité plus concentrée par le rayonnement de la ville, le marketing territorial que par la démocratie participative. Le fonctionnement de la démocratie communale est sans doute en cause avec des élus professionnels ou dans des emplois directement ou indirectement liés à la politique ou aux collectivités, coupés des réalités. C'est aussi une certaine arrogance liée à des succès électoraux réguliers qui n'incitent pas à se remettre en cause ni à s'interroger. Peut-être que la nouvelle génération saura revenir aux fondamentaux, l'écoute, le sens de l'intérêt général, la connaissance du peuple, l'humilité.

 

Pourtant et heureusement, il y a aussi des bonnes choses qui sont faites à Rennes notamment dans le domaine social, de l'éducation ou de l'habitat.

 

Si sur l'habitat, les écologistes souhaiteraient aller plus loin notamment sur l'habitat solidaire, partagé, et sur l'isolation des bâtiments, nous sommes assez d'accord avec la politique éducative qui mériterait d'être imitée au niveau départemental. Rappelons également le succès de la carte Sortir avec plus de 16000 rennais concernés et des mesures importantes comme l'introduction du quotient familial dans le calcul du coût des inscriptions au Conservatoire de région. Malheureusement pour l'équipe Delaveau, ces décisions ont été prises sous l'ère Hervé et à une époque où la majorité municipale comportait des élus verts.

 

Aujourd'hui la majorité socialiste fait le pari que le temps fait oublier les conflits et que les citoyens n'ont pas de mémoire. Je fais le pari avec Catherine que ce n'est pas vrai. Les Rennais ont de la mémoire. Mais au-delà de la leçon que mérite de recevoir la majorité actuelle, il est important de se projeter vers l'avenir et d'inaugurer un nouveau projet. Un projet écologiste bien sûr, cohérent, argumenté, qui permettra aux politiques départementales de prendre un nouveau souffle. Ce projet doit être débattu avec le Parti Socialiste comme avec d'autres forces politiques. Ce projet doit s'appliquer non seulement au département mais infléchir la politique régionale et municipale.

Nous avons conscience que les sujets locaux intéressent bien plus les citoyens que les politiques départementales dont on ne saisit pas toujours la portée. A nous de faire oeuvre de pédagogie. Pour avancer, il s'agit aujourd'hui de se retrousser les manches. Et remettre de l'éthique et de la démocratie dans tout cela.

 

Apportez le printemps à l'Ille et Vilaine, votez Europe écologie Les Verts.

 

Tag(s) : #Cantonales 2011

Partager cet article

Repost 0