Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tuez un salaud ! Par le Colonel Durruti (Le Soviet 1)

Tuez un salaud !

Roman dédié à Jacques Mesrine


Résumé :

TUEZ UN SALAUD !

« Où que vous soyez, qui que vous soyez, il y a un salaud qui vous empêche de vivre. Politicien, ecclésiasti­que, militaire, flic, patron, promoteur, fonctionnaire, douanier, chef de service, petit chef, huissier, contrôleur, bureaucrate, banquier, etc. (liste non exhaustive).

«Tuez-le.

«Vous accomplirez un acte de salubrité publique.Vous réaliserez par la même occasion une œuvre d'art du plus haut niveau.

«La campagne "TUEZ UN SALAUD !" vous offre aussi la possibilité de satisfaire votre sens de l'altruisme. En tuant celui qui vous gêne, vous tuez aussi celui qui gêne les autres.

«Soyez moderne. TUEZ UN SALAUD.

«Soyez branché. TUEZ UN SALAUD.

«La vie est courte. TUEZ UN SALAUD.

«Pensez aux autres. TUEZ UN SALAUD.

«Prenez votre pied. TUEZ UN SALAUD.

«Le premier salaud d'envergure nationale mourra le 19 mars 1986, à 16 heures. Tuez vous-même le second.

«N.B. : Si vos convictions intimes vous interdisent d'ôter la vie à quelque animal nuisible que ce soit, nous vous invitons à accomplir le même acte de façon symbolique, en détruisant, par exemple, un monument à la gloire d'un ou de plusieurs salauds notoires, ou encore une œuvre d'art dégoûtante de votre choix.»

Où trouver le livre ?

Diffusion/distribution en Bretagne : Coop Breizh

Diffusion/distribution en France : Hobo/Makassar

En vente en ligne sur le site des éditions Goater : www.editions-goater.org


Présentation de l'auteur :

Colonel Durruti est le pseudonyme de deux auteurs : Yves Frémion et Emmanuel Jouanne. Ce pseudonyme fait référence à un personnage célèbre de la guerre d'Espagne qui dirigeait la « Colonne de fer ».

Yves Frémion est écrivain et anthologiste, spécialiste de la Bande dessinée, il a longtemps distillé son humour dans Fluide Glacial.

Emmanuel Jouanne, aujourd'hui décédé, a publié plusieurs romans de science-fiction.

La série Le Soviet sera entièrement reprise dans la collection Goater Noir entre 2014 et 2016 dans une version revue.

Le Colonel Durruti a écrit cinq tomes de la série du Soviet dont le premier est Tuez un salaud ! (première publication : Fleuve Noir 1986, deuxième publication Série Noire 1997)

Le second à paraître en mars 2015 s'intitule : Le rat débile et les rats méchants (première publication Fleuve Noir 1987)

Le troisième à paraître en octobre 2015 s'intitule : C'est la danse des connards (première publication Fleuve Noir 1988)

Le quatrième à paraître en mars 2016 s'intitule : Berlin l'enchanteur (première publication Série Noire 1998)

Le cinquième à paraître en octobre 2016 est inédit à ce jour, il s'intitule Le Soviet au Congo.

Leur incursion dans le polar a été fracassante. Adepte de l'humour noir et des mouvements tant situs que révolutionnaires, leur plume lorgne du côté de Manchette, Fajardie ou Pouy. Leur style vif et subtil nous entraîne dans une réjouissante partie. A re-découvrir. Un livre culte bien avant L'insurrection qui vient.




Commentaires dans la presse :

« Tuez un salaud, c'est beau...

Vous avez adoré La Nuit des chats bottés, où F.H. Fajardie réalise ses fantasmes gauchistes en attaquant Renault-Billancourt au mortier lourd, Vous avez exalté au moment où le héros de Spinoza encule Hegel (dont la suite, [À sec !- art627], vient d'ailleurs de sortir), de J.-B. Pouy, repeint le sacré cœur avec un Canadair, trois tonnes de peinture blanche et une de peinture rouge ? Alors je ne peux que vous recommander les aventures du Soviet, un groupuscule gaucho-situationniste passé à la lutte artistico-terroriste, tout droit sorti de l'imagination d'un duo talentueux, Emmanuel Jouanne et Yves Frémion, qui signent leur œuvre Colonel Durutti. Les premier et quatrième volumes, sortis autrefois chez fleuve noir et complètement introuvables aujourd'hui, viennent en effet d'être réédités chez Gallimard, dans la « Série Noire ».

« Tuez un salaud, c'est beau, tuez un salaud, c'est rigolo » est le refrain du premier volume, où le soviet provoque une panique généralisée en incitant tout un chacun à faire œuvre de salubrité publique, organise un happening-vernissage de flics suspendus à des crocs de bouchers, fait de la couleur mauve un symbole subversif de premier rang, et récupère ses membres victimes de la répression étatique jusque dans un pénitencier de sécurité maximum... Avec en prime une émission de Radio libertaire plus vraie que nature !

Dans l'autre, nos joyeux drilles reconstruisent un fragment du mur de Berlin sur la Kurfürstendammstrasse (les Champs-Elysées allemands), avec en prime deux grands patrons et le n°2 de la C.D.U. en incrustation. Avant d'exposer le premier conseiller d'Axel Springer statufié lors d'un vernissage au Muséum des beaux-arts, en présence du ministre. Bref, cette fois-ci leur liste mauve fait partir en vacances précipitées tous les salauds d'outre-Rhin.

Mais il reste encore deux volumes, me direz-vous... Eh oui, il y a Le Rat débile et le Rat méchant, dans lequel des renards enragés et des bactéries métallophage s'ajoutent à la pharmacopée habituelle de nos guérilleros, et C'est la Danse des Connards, qui appelle à la gloupinisation forcenée (dixit Noël Godin dans l'excellente Anthologie de la subversion carabinée) de toute la vie littéraire du pays : le gros rouge de Duras chargé au méthanol, le sida pour d'Ormesson, et Glucksmann retrouvé enfermé dans un char russe au musée de la guerre...

Alors, qu'attend l'éditeur pour ressortir aussi ceux-là ? Voire même pour enfin éditer le cinquième opus, Le Soviet au Congo... «

Guillaume Rousse – Le Monde libertaire

« Rythmé, d'une écriture vive, Tuez un Salaud ! (dédié à la mémoire de Jacques Mesrine) n'est pas un roman naïf. L'analyse politique y est fine et l'on y pressent aussi comme le glissement possible vers une révolte beaucoup plus radicale que la démarche "artistique" (à la manière des surréalistes chers à André Breton) du Soviet, sans doute est-il seulement un peu utopiste. Faire recouvrer la vue aux foules aveuglées est un vaste programme ; y réussir une gageure. Mais ça ne coûte rien d'essayer ; c'est même très réjouissant. »

Site Polar noir






fiche technique :

Auteur : Colonel Durruti

Série : Le Soviet, tome premier

Éditeur : Éditions Goater

Collection : Goater noir

Numéro dans la collection : 5

Illustration de couverture : Morvandiau

176 pages, couverture couleur

ISBN : 978-2-918647-36-2

prix public 13 €

Format : 14 x 20 cm à la française

Sortie : 15-11-2014

Tag(s) : #Editions goater

Partager cet article

Repost 0