Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un nouveau livre en souscription sur le site des éditions : Nouveau regard sur la littérature algérienne de langue française de Gérard Prémel.

Présentation :

La littérature algérienne de langue française est partiellement méconnue.

Au-delà des écrivains français nés en Algérie, le livre s'intéresse surtout aux écrivains algériens d'origine arabo-berbère.

Quelques écrivains ont marqué les lecteurs comme Rachid Boudjedra, Yasmina Khadra, Azouz Beghagh, Assia Djebar ou encore Kateb Yacine.

Quand ce dernier affirme : « Français, nous avons pris votre langue en otage... », c'est toute une littérature qui se lève. Une littérature marquée par l'histoire, le colonialisme et le déracinement culturel qui n'est pas sans nous rappeler les problématiques des littératures créoles ou africaines, voire certains textes de la littérature bretonne de langue française.

Afin d'y voir clair dans la singularité et la complexité de cette littérature, le livre est construit autour de trois grandes périodes : les grands anciens, la génération de la rupture et la relève.

Ce livre constitue une initiation à l'étude de cette littérature et de ces écrivains. Une littérature francophone mais farouchement algérienne.

Présentation de l'auteur :

Né en 1932. Gérard Prémel a été renvoyé de l'école à 14 ans. Il est à 15 ans déjà, un jeune militant communiste dans une banlieue à Bretons, et apprenti peintre en lettre ; s'en suit des études aux Arts Appliqués où il côtoie Yves Elléouet. Après 24 mois d'intense activité militante (clandestine) à l'armée, durant laquelle il publie son premier recueil de poèmes chez Séghers (1954), il parvient à passer le concours d'entrée en architecture aux Beaux-Arts de Paris. Il interrompt ses études pour un périple d'un an dans les Caraïbes, les USA et le Mexique (1959-60). Puis il mène une activité professionnelle d'architecte-urbaniste, entre autre en Côte d'Ivoire (1965) et en Algérie (1973-76). Sans diplôme, et de retour en France, il entreprend un cursus à l'EHESS, où il soutient un doctorat de sociologie en 1985. De 78 à 88, il enseigne à Paris VIII. Il revient en Bretagne en 89. où il a été directeur de la revue HOPALA (2002-2007).

Derniers ouvrages dans le domaine littéraire

VUES IMPRENABLES ou le livre des fenêtres, (chroniques) Sens &Tonka 2003

PETITS TRÉSORS RESTÉS DEHORS (avec la photographe Constance Villeroy), éd factory, 2006

S'ILS TE MORDENT, MORLAIX, roman, éd du 28 août (Gisserot) , 2007

JE VIVRAI SANS TEMPS, (poèmes) éd L'Harmattan, 2010

À LA FRONTIÈRE, (poèmes) éd Interventions à hautes voix, 2011

PETIT DICTIONNAIRE PORTATIF DES PRÉNOMS EN A, (fantaisie) éd Mona Kerloff, 2007, nouvelle édition revue et augmentée, juin 2012

LE SALON DU LISIER, ed L'une et l'autre, 2012

Tag(s) : #Editions goater

Partager cet article

Repost 0